Paris, France - La croissance des villes entraîne un renouveau de la religion

Mis à jour le 06.07.2007 à 07:47
Paris, France - La croissance des villes entraîne un renouveau de la religion
De plus en plus de gens dans le monde vivent dans des villes, phénomène qui s'accompagne d'une augmentation de l'activité religieuse qui vient infirmer les prédictions selon lesquelles la croissance des zones urbaines entraînerait une plus grande sécularisation, est-il indiqué dans un rapport récent des Nations Unies.

« Pour les gens, un des moyens de se réorganiser dans ce monde urbain est de s'associer avec des religions nouvelles ou fortes. On s'attendait à ce que l'urbanisation rapide débouche sur un triomphe du rationalisme et des valeurs laïques et sur une démythification du monde, qui auraient relégué la religion au deuxième plan. Au lieu de quoi on a, dans de nombreux pays, assisté à un regain d'intérêt pour la religion, » affirme le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), dans son dernier rapport, "Etat de la population mondiale 2007".

La croissance des nouveaux mouvements religieux est un phénomène essentiellement urbain, souligne le rapport. Comme exemples de nouveaux mouvements religieux, le rapport fait état de « l'islamisme radical dans la région arabe, de la chrétienté pentecôtiste en Amérique latine et dans certaines régions d'Afrique, et du culte de Shivaji dans certaines régions de l'Inde. » En Chine, où les villes se développent à un rythme effréné, les mouvements religieux font des adeptes de plus en plus nombreux, ajoute le rapport.

D'ici à 2008, plus de la moitié des 6,7 milliards d'habitants actuels de la planète vivront en ville, peut-on lire dans le rapport. Même si les mégalopoles - agglomérations urbaines de plus de 10 millions d'habitants - vont continuer de croître, la plupart des gens vivront dans des villes de moins de 500 000 habitants.

Dans l'ensemble, la croissance démographique aura lieu dans les villes, essentiellement en Asie, en Afrique et en Amérique latine, indique le rapport publié le 27 juin. En Asie et en Afrique, cela constitue un basculement radical d'une croissance démographique rurale à une croissance urbaine, modifiant un équilibre en vigueur depuis plusieurs millénaires.

« L'urbanisation bouscule les mentalités et les expose à de nouvelles influences, » a déclaré dans le journal londonien The Independent George Martine, auteur principal du rapport. « Et pour les gens, désormais, un des moyens de se réorganiser dans ce monde urbain est de s'associer avec des religions fondamentalistes nouvelles ou fortes. »

Pourtant, le rapport met en garde contre une tendance de la recherche à se concentrer sur les réactions religieuses extrêmes, « qui ont été regroupées dans la catégorie fourre-tout de l'intégrisme ou du fondamentalisme. »

Bien que ces réactions extrêmes se soient effectivement acquis de nombreux fidèles, « le renouveau religieux prend différentes formes et a des effets variés, allant du détachement de la philosophie 'New Age' à l'immersion dans le processus politique », souligne le rapport.

« L'urbanisation croissante, alliée à un développement économique lent et à la mondialisation, a contribué à une diversification religieuse », peut-on lire dans le rapport. « Les mouvements religieux récents ne sont pas le retour de traditions en perte de vitesse mais relèvent plutôt d'adaptation des religions à de nouveaux contextes »

Source : ENI/ protestant.org/Aleloo magazine/BIA
türk porno izle,sex izle,ankara escort,ankara escort,rus porno,pendik escort,
ankara escort,ankara escort,ankara escort,ankara escort,rus porno,
Web Tasarımı,